Le Ch'nord 11-70

Bienvenue chez les ch’tis

Après notre nuit réparatrice au Rex Hotel de Maubeuge, nous reprenons notre route, avec déjà un premier obstacle à surmonter. A savoir notre pire ennemi : la SUPER CHICANE pour vélos !

Le Ch'nord 4-70

Bon ok, notre vélo n’a pas une longueur ordinaire, on vous l’accorde. Mais ici, on vous l’assure, même un vélo de taille homologuée ne passe pas. Un cycliste croisé un peu plus loin nous a expliqué qu’il faut basculer le vélo sur sa roue arrière pour pouvoir passer ce genre de chicane. Pfff, rien de plus simple avec un vélo de 3m15 de long, et 40 kg sacoches. Nous avons donc du mettre au point une technique plus adaptée à notre monture, à savoir : retirer toutes les sacoches, passer au dessus de la barrière en portant le vélo sur nos épaules, puis remettre toutes les sacoches. Un vrai jeu d’enfants (ou pas).

Ce jour-là, voici ce qu’on a croisé au détour d’une ruelle un peu plus loin…

Le Ch'nord 6-70

Comme quoi, les Gembloutois sont partout !

Nous continuons d’avancer sous un ciel toujours aussi mitigé.

Le Ch'nord 7-70

Et après quelques coups de pédales, nous arrivons au pays du Maroilles. En sortant de l’épicerie du village à Boué, on aperçoit 4 compères sortir en titubant du café d’en face. C’est donc dans un état plutôt alcoolisé qu’ils rejoignent leur véhicule garé sur le parking de l’épicerie. Et voici un petit schéma pour vous faciliter la compréhension de la scène.

Plan - Boué

Et ce qui devait arriver arriva…
Trop saouls, ces messieurs n’ont pas vu la bitte en béton (pourtant conséquente) et ce sont dit qu’ils rejoindraient la route plus rapidement en allant tout droit. Bien sûr ! Mais le pire, c’est qu’ils n’ont compris que ça n’irait pas dans ce sens là, qu’après avoir déjà enfoncé la bitte à la moitié du capot. Ils ont alors fait marche arrière toute et ont failli exploser la vitrine de l’épicerie. Puis ils sont repartis, comme ci de rien n’était avec leur voiture déglinguée et grinçante. Heureusement nous partions dans le sens inverse.

Après cela, nous avons pu profiter d’une averse de grêle avant de finalement  trouver un endroit où planter notre tente : l’aire de jeux munipale de Boué. Nous avons alors terminé notre journée en beauté en savourant un bon poulet au maroilles (vous nous en direz des nouvelles) devant un magnifique arc-en-ciel.

Le Ch'nord 10-70

3 réflexions sur “ Bienvenue chez les ch’tis ”

  1. Salut mon cousin,
    Je suis allé à Bruxelles fin juin et fort déçu : j’ai vu Charles Quint mais tu n’y étais pas ! Si tu cherchais un alibi pour m’éviter, tu pouvais faire bcp plus simple, un we à Paris en Thallys suffisait …
    J’y crois pas une seconde au coup :  » Je suis pas dispo parce que j’ai fait de l’aquagym dans ma baignoire avec un ventilo comme Claude François , y ‘avait un japonais qui regardait en l’air pour retrouver la dent qu’il s’était cassée en mangeant des frites belges et qui disait bien que pour lui ce serait les dernières, en plus fallait que je porte Florence parce que comme elle mesure 3m15 elle restait coincée dans les chicanes alors qu’on était attaqués par des Ch’tis bourrés (wouah le cliché !) qui avaient braqué une épicerie avec leur membre en béton … »
    Je veux bien que vous soyez aussi nombreux dans ta baignoire, mais pas avec Florence qui mesure 3m15 quand même ! N’importe quoi …
    Mets toi quand même à jour pour nous raconter la suite
    Bisous à tous les 2

  2. Quel moral et quels coups de pédales! je meurs de rire en vous lisant. Vous êtes des amours de prendre le temps de nous raconter petits et grands moments de l’aventure et avec quel humour!
    Bonne route sous le soleil ibérique. Paëlla et tapas au menu?
    Gros tendres bisous

Laisser un commentaire