Viva España 42-93

Hola! Cerveza o vino tinto?

Après 6 heures de trajet, nous voilà enfin arrivés à la station de bus de Valladolid. La nuit a été courte et la fatigue est bien présente. Mais la bonne humeur reste de mise. Prochaine étape : remonter le vélo.

Viva España 1-93

Nous commençons donc à déballer les paquets l’un après l’autre sous le regard curieux des voyageurs. On pouvait lire sur leurs visages leur incompréhension. Mais que vont-ils déballer? C’est quoi ça? Et oui c’est un vélo et il a des sièges. Après 2 petites heures de travail (hélas beaucoup n’ont pas eu la chance de voir le résultat final) et une petite heure de trajet, nous voilà installés dans la petite maison de campagne très sympathique de notre hôte, Hector. Celui-ci nous annonce alors qu’il a un ami qui travaille dans une petite radio locale qui souhaiterait nous interviewer le soir même hors antenne. Nous acceptons avec plaisir et profitons de l’après midi pour faire une petite sieste (ou faire notre nuit je sais plus…). Après 2 bonnes heures de repos nous voilà partis en direction du studio de radio « Aqui En Valladolid ». Et là surprise, nous sommes embarqués pour une interview en direct. Vous trouverez le résultat en cliquant ici.

Nous rejoignons ensuite Hector dans le centre ville pour découvrir la fiesta Espagnol. En gros faire le tour des bars à tapas jusqu’à plus soif (environ 23h) puis rentrer manger avant de se coucher. A cause de la météo (ou du vin..) nous sommes finalement restés 3 jours au lieu de 1 chez Hector et avons fait la fiesta tous les soirs. Ca faisait longtemps!

Nous quittons Valladolid, direction Medina del Campo, où nous ne devrions passer qu’une seule nuit.

Viva España 7-93

Sur le chemin nous découvrons de magnifiques paysages.

Mais aussi énormément de cigognes nichant sur tout ce qui est en hauteur et à peu près plat.

Arrivés à Medina del Campo nous sommes reçus chez Paco. Un type vraiment bien qui a pour devise:

Viva España 13-93

Il nous annonce que le lendemain c’est la fête annuelle de San Antonio et qu’une excursion en vélo est organisée par le village. Pour être sûre que l’on reste, il nous emmène faire la fiesta mais cette fois-ci en mode week-end (jusqu’à 4h du mat).

Et donc forcément le lendemain on est là!

Et je pense que l’on a surpris plus d’un Espagnol avec notre bécane. Mais pour être honnêtes certains d’entre eux nous ont également surpris.

Une fois la ballade terminée nous finissons la journée par la soirée d’anniversaire d’un ami de Paco qui heureusement pour nous se terminera assez rapidement.

Viva España 38-93

Voilà comment transformer 2 jours de vélo en 5 jours de fiesta!

Laisser un commentaire